Prévalence Géographique

Prévalence_Géographique_Allergies_Céleri_Allergies_Alimentaires_association_1
Prévalence_Géographique_Allergies_Céleri_Allergies_Alimentaires_association_1

La prévalence géographique de cette allergie

L’allergie au céléri est répandue 

L’allergie au céleri est l’une des allergies alimentaires les plus fréquentes dans de nombreux pays européens, tels que la Suisse, l’Allemagne et la France.

L’allergie au céleri est très souvent associée à la sensibilisation au pollen de bouleau et/ou d’armoise. En effet, la personne est d’abord sensibilisée via l’allergène majeur du pollen de bouleau (Bet v 1) dans les régions où cet arbre est commun (Europe centrale) ou via le pollen d’armoise dans le Sud de l’Europe. 

Il existe un risque d’allergies croisées avec d’autres légumes et épices de la famille des apiacées. On parle maintenant de syndrome céleri-carotte-armoise-bouleau-épices.

Céleri-rave et céleri 

Au Royaume-Uni, le céleri-rave est classé dans le groupe des allergènes reliés au céleri et est obligatoirement déclaré sur les étiquettes des produits transformés, au même titre que les noix, le soja, etc. 

Ce n’est pas le cas actuellement au Canada.

L’allergie, classée par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au quatrième rang des maladies chroniques, a doublé en vingt ans

En cas d’allergie au kiwi, à la banane et à l’avocat, on évalue à 11% le risque de réaction allergique au latex (des gants, par exemple)