Informations Complémentaires

Informations_complémentaires_Allergies_Céleri_Allergies_Alimentaires_association_1
Informations_complémentaires_Allergies_Céleri_Allergies_Alimentaires_association_1

Informations complémentaires

Synonymes et produits de base

Noms communs : céleri-branche, céleri à côtes.

Nom scientifique : Apium graveolens var. dulce. Le céleri a d’abord été appelé « ache », un mot dérivé du latin apia.

Famille : apiacées (synonyme : ombellifères). Le céleri fait partie de la famille des apiacées, qui comprend aussi la carotte, le persil, l’aneth, la coriandre, le carvi, la livèche, etc. Le céleri-branche et le céleri-rave appartiennent au même genre et à la même espèce botanique (Apium graveolens). Ils sont issus de la même plante potagère, l’ache ou le céleri sauvage.

Sources très probables

Cru dans un apértif, émincé ou haché dans une salade (de poulet notamment). 

Dans les sauces, les ragoûts, le pot-au-feu, les quiches, les plats à base de riz, les soupes et potages, les jardinières de légumes.

Dans le court-bouillon servant à la cuisson des mollusques ou du poisson.

En jus (notamment dans le jus de tomate).

Le sel de céleri est fait de graines de céleri moulues et de sel, il assaisonne les oeufs durs, les crudités, les jus de légumes et le fromage blanc. Il est parfois fabriqué avec un extrait de la racine du céleri.

Sources possibles

Utilisé dans la farce d’une mousse de fruits de mer, d’un pâté végétarien, d’ une sauce guacamole, etc. On en trouve aussi dans les gratins dauphinois.

Les feuilles de céleri parfument bouillons, soupes et mets en casserole. Elles sont aussi hachées et ajoutées aux salades.

Les graines de céleri sont sautées quelques minutes à sec avant d’être moulues . Elles parfument les soupes (russes et scandinaves). Elles garnissent la surface des pains, à la place des graines de sésame ou de pavot. Elles sont incorporées au garam masala indien. Elles assaisonnent aussi les potées de légumes.

Sources possibles non alimentaires

La consommation de certains médicaments associés à un allergène alimentaire peut aggraver les manifestations de l’allergie: l’aspirine, les AINS (Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens) prescrits notamment en cas de douleurs, Les bêta-bloquants prescrits dans le traitement des troubles du rythme cardiaque, l’angine de poitrine, l’hypertension artérielle, …, les Inhibiteurs de l’Enzymede Conversion prescrits dans le traitement de l’hypertension artérielle.

L’association d’alcool et d’exercice à l’aliment en cause peut aggraver les manifestations de l’allergie alimentaireN